News

Coronavirus : Facebook alerte les internautes qui consultent des fake news

Facebook a mis en place un nouveau système d’alertes afin de lutter contre la propagation de fake news concernant le coronavirus. Le réseau social va désormais avertir les internautes qui ont consulté de fausses informations par le biais d’une notification. L’alerte redirigera les utilisateurs vers des informations officielles proposées par l’OMS. 

Facebook panne

Depuis le début de l’épidémie, les fake news dédiées au Covid-19 ne manquent pas. Certains internautes affirment que le virus a été développé dans des laboratoires chinois ou américains sur ordre de Donald Trump. D’autres lient la pandémie au déploiement de la 5G. Enfin, certains n’hésitent pas à partager des conseils erronés pour se protéger du virus. Sur Facebook, on trouve de nombreuses publications affirmant que l’ail ou les boissons chaudes permettent de combattre le coronavirus.

Facebook déclare la guerre aux fake news sur le Covid-19

Très critiqué pour sa mauvaise gestion des fake news, Facebook a mis en place un nouveau système d’alertes inédit pour tordre le cou aux rumeurs et aux théories du complot. « Dans la continuité de nos efforts pour combattre les fausses informations, nous annonçons de nouvelles fonctionnalités et initiatives » annonce Facebook dans un billet de blog.

Si un internaute like, commente ou partage une publication considérée comme une fake news par les algorithmes de Facebook, un notification va apparaître sur son fil d’actualité dans les deux semaines à venir. Cette alerte va rediriger l’utilisateur vers une page web contenant des informations officielles publiées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Malheureusement, la notification ne précisera pas quelles sont les publications qui ont activé son apparition.

De même, ce système d’alertes n’est déclenché que par les fake news qui mettent en danger la santé des internautes, comme des conseils farfelus par exemple, et qui ont déjà été supprimées par Facebook. « Nous souhaitons permettre aux utilisateurs qui ont peut-être interagi avec ces fausses informations, de voir la vérité émanant d’une source faisant autorité » souligne le groupe américain.

Lire également : Facebook annule la conférence F8 de mai 2020 à cause de l’épidémie de coronavirus

Au cours du mois de mars, Facebook a déjà redirigé « 2 milliards d’utilisateurs vers des informations émanant des autorités de santé publique » et supprimé « des milliers de contenus ». Enfin, le réseau social affirme avoir affiché « des avertissements sur plus de 40 millions de publications Facebook » identifiées comme des fake news. Avez-vous déjà consulté une alerte de ce genre sur le réseau social ? On attend votre avis dans les commentaires.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.