News

Google voudrait aider les médias à vendre des abonnements via YouTube

Via son projet Google News Initiative, Google aide les médias à améliorer leurs sources de revenus. Par exemple, ce projet propose déjà des moyens pour les médias d’acquérir plus d’utilisateurs pour leurs offres d’abonnement payants. Et durant cette crise, Google News Initiative propose également un fonds d’urgence pour les médias locaux.

Cette semaine, nous apprenons que ce projet de Google développerait aussi un moyen pour les médias de vendre plus d’abonnements premium par le biais de leurs chaînes sur YouTube. C’est ce qu’indique le site Digiday, qui cite une source proche du dossier.

En substance, cette fonctionnalité, pour laquelle Google aurait déjà fait des consultations auprès de quelques médias, permettrait à ceux-ci de profiter de leurs visibilités sur YouTube pour attirer des internautes vers les contenus payants. Ce système pourrait être assez proche des systèmes d’abonnement qui existent déjà sur YouTube, mais inclurait également les abonnements payants des médias.

Une fonctionnalité utile en temps de crise ?

Pour le moment, de nombreux détails ne sont pas encore connus. Et étant donné que Google n’a pas encore officiellement annoncé cette nouvelle fonctionnalité pour les médias, toutes ces informations sont encore à considérer avec une extrême prudence.

En tout cas, en temps de crise, à un moment où les revenus publicitaires de certains sites s’effondrent, un moyen d’attirer plus d’internautes vers les contenus premium pourrait réellement aider les sites d’actualité. Néanmoins, d’après Digiday, cette fonctionnalité aurait déjà été en étude depuis 2019.

En même temps, cette initiative pourrait également encourager les médias en ligne à publier plus de vidéos sur YouTube.

On notera que de son côté, Facebook a déjà fait un geste pour soutenir des médias. Fin mars, à travers le projet Facebook Journalism, celui-ci a créé un fonds de 100 millions de dollars pour aider l’industrie de l’information durant la crise du coronavirus. « L’industrie de l’information travaille dans des conditions extraordinaires pour tenir les gens informés pendant la pandémie de COVID-19. À une époque où le journalisme est plus que jamais nécessaire, les revenus publicitaires diminuent en raison de l’impact économique du virus. Les journalistes locaux sont particulièrement touchés, même si les gens se tournent vers eux pour obtenir des informations essentielles afin de protéger leurs amis, leurs familles et leurs communautés », avait écrit le numéro un des réseaux sociaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.